Plaisirs charnels et processus d'ascension

Publié le 30 Avril 2013

par Inelia Benz

Lorsqu’on pense aux plaisirs charnels ou plaisirs de la chair, le sexe est la première chose qui nous vient à l’esprit. Il existe bien sûr d’autres plaisirs charnels comme manger, boire, apprécier la nature, la musique, l’art, le plaisir de converser…, tous ces plaisirs que l’on obtient par l’intermédiaire de nos sens physiques, de notre corps et de notre mental.

Les plaisirs charnels ne sont pas incompatibles avec l’ascension. En fait ils peuvent même y aider. Mais, ils sont à double tranchant au même titre que toutes les techniques basées sur le corps, le mental ou l’esprit.

En ce qui concerne notre existence sur Terre, l’amour et le plaisir sont étroitement liés. D’un point de vue physiologique, leurs effets chimiques dans le corps sont presque les mêmes. On dit par exemple des choses comme « j’aime danser », « j’aime manger », « j’aime le sexe ».

Je le sais car je le fais.

Faire sans, n’est pas la solution. Céder à tous les plaisirs peut également être un piège. Vous vous faites piéger par le sexe ou par le plaisir physique lorsque ces derniers sont détournés par l’ego ou le petit moi.

Prenons par exemple une union sexuelle. Les deux parties, totalement conscientes d’être des êtres divins, veulent créer une sphère d’amour divin plus grande que les deux parties réunies. C’est un concept puissant. Dans ce cas, l’intention est la clé, s’apprécier et s’aimer totalement. Lorsque des mots comme « tu es à moi et seulement à moi » ou « je ne veux pas te partager » commencent à apparaître et que d’autres énergies de l’ordre du contrôle et de l’appropriation font surface, le flux cesse d’être ce qu’il est potentiellement.

Les deux parties peuvent entrer dans le processus de l’ascension à travers une relation de plaisir, avec un commun accord d’être fidèles aussi longtemps que nécessaire. C’est en fait ce que je recommande, spécialement au début, lorsque les deux parties vont avoir à faire à un grand flux d’amour et à beaucoup de changements.

Mais les problèmes commencent lorsque, au lieu d’être basée sur un accord, la relation est plutôt liée à des insécurités, au contrôle, à la peur, à la colère ou à la possessivité.

Certaines des personnes que j’ai aidées dans le cadre d’une consultation dédiée à l’ascension disent avoir été sexuellement excitées pendant le processus. Comprendre comment l’énergie de l’amour et celle du plaisir sexuel sont liées physiologiquement aide à dépasser ce stade qui peut, sinon, représenter un point de blocage pour la personne concernée. Ce point de blocage se manifeste parce que beaucoup d’entre nous pensons, du fait de notre éducation, que l’énergie sexuelle et le travail de l’esprit sont incompatibles.

L’énergie que les personnes ressentent pendant le processus, celle qui les excite, c’est l’amour divin. C’est en fait eux-mêmes qu’ils ressentent, leur véritable essence. La solution consiste à laisser les sensations physiques s’exprimer totalement à un niveau énergétique, à les laisser se déployer autant qu’elles le peuvent pour absorber le corps, la pièce et la Terre entière si nécessaire. Cette énergie est une partie de la personne ; il faut l’accepter.

L’excitation sexuelle et la libido augmentent souvent lorsqu’on chemine sur la route de l’amour en direction de l’ascension. C’est pourquoi je suggère souvent à mes étudiants de trouver un ami de cœur ou une amie de cœur. Eh ! Pourquoi ne pas prendre plaisir à l’expérience et en tirer pleinement avantage !!!

Traduit par Jacqueline pour ascension101.com

Rédigé par Les Aventures d'une apprentie médium

Publié dans #Amour, Ame-soeur.....et prises de tête!

Repost 0
Commenter cet article

18/08/2013 10:42

Merci!