Gipsy Serenade

Publié le 13 Février 2014

Gipsy Serenade

Ce texte, inspiré de la mémoire karmique d’une lignée familiale, je le dédie à toutes les descendant(e)s des prêtresses d’Isis.

 

La gitane danse la gitane chante, elle balance sont corps au rythme des tambourins. Elle vit les énergies de la déesse mère, elle offre maladroitement ses énergies aux hommes, orphelins en quête du dieu mère. La conscience est encore basse et les hommes ne sont pas prêts, ils luttent en eux mêmes face au désir qui nait. Ils rêvent d’accueillir Isis en passant la porte de la gitane. Mais de leurs âmes blessées surgit cette peur…

L’abandon prend leurs tripes, ils sombrent dans l’obsession de se défaire de ce fardeau. Ne pouvant tolérer cette lutte intérieure ils la projettent très vite a l’extérieur et entrent en conflit les uns les autres.

C’est alors que les hommes se disputent la gitane, certains pour la conquérir, d’autres pour la détruire.

Elle ne fait rien d’autre que vivre la déesse et déjà le chaos s’installe. L’illusion de la dualité voile les coeurs. Comment vivre la déesse dans l’Amour quand les hommes se battent pour ou contre l’amour? De ce drame jaillit alors la lumière. Hors du temps la gitane accueille enfin la déesse et devient cette Mer.

Dans ce flots d’Amour que nul ne peut arrêter, ni posséder, elle devient l’Amour. Le karma familial c’est l’ensemble des mémoires que vous avez offert de porter dans vos gènes, afin de les faire passer vers la lumière. Vous n’êtes pas ces mémoires, vous êtes la fin heureuse d’une très longue histoire… Des anges venus faire du ménage sur cette scène alors que se joue le dernier acte.

Aurélie Pech

Vous pouvez reproduire ce texte pour le transmettre à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner ce site: www.smilingsky.fr

Rédigé par Les Aventures d'une apprentie médium

Publié dans #C'est chelou!

Repost 0
Commenter cet article